Press

« INEDITES ET FESTIVES MATINES PORTUGAISES DU XVIIe

Laboratoire de la polyphonie portugaise du XVIIe siècle, la Capella Sanctae Crucis a dévoilé des partitions inconnues mais surtout forgé des alliages sonores inouïs, où la harpe ibérique, le biniou et les percussions se mêlent aux flûtes, viole de gambe et cornets à bouquin. Un feu d’artifice dans lequel les voix s’entrelacent, devenant elles-mêmes instruments d’un ensemble encore en rodage, mais déjà très prometteur. Inédit par ses sources musicales, ambitieux pour les moyens instrumentaux et vocaux qu’il exige, ce concert vespéral porte en lui les germes d’un  projet plus vaste. Un projet qui devrait nourrir toute une carrière avec la restitution des nombreux manuscrits conservés à la bibliothèque de Coimbra. »

António Mafra | Le Progrès | 2013

 

« BAROQUE PORTUGAIS INEDIT AVEC CAPELLA SANCTAE CRUCIS
Ce concert-découverte a suscité des commentaires enthousiastes des spectateurs. Le plus fréquent ? Ce programme et ces jeunes musiciens mériteraient un disque ! À bon entendeur… »

Jean-Noël Démard | ResMusica | 2013

 

« A NOVIDADE DA MÚSICA PORTUGUESA
A prestação do ensemble manteve um elevado nível, associando o visível prazer de fazer música ao entusiasmo de participar da (re)criação de um repertório que tão bem ilustra o tempo em que foi escrito.  […] Encontra-se no repertório apresentado um conjunto de entusiasmantes ingredientes rítmicos e modais, de uma tal fertilidade que nos faz questionar as razões pelas quais tal música tem permanecido afastada da prática musical. »

Diana Ferreira | Público | 2012

Publicités